Animations

Notre démarche consiste à ne pas attendre la participation mais à la rendre possible en laissant au public la liberté de s'impliquer ou de passer son chemin.

Rayon Homme - Le spectacle

"On m'avait pas prévenu alors je me suis débrouillé comme j'ai pu. J'étais censé comprendre les femmes, l'amour et le sexe..."

Le jeu, une porte d'entrée

De tous les dispositifs, le jeu est probablement celui qui permet les plus facilement de faire passer un message et de sensibiliser un public hétérogène.

Zone de gratuité

La zone de gratuité est une démarche de redistribution, de solidarité simple et de santé mentale.

De la dureté de l'entre-soi

« Et ils sont où les enfants d’immigrés ? »

La morsure

Quelles formations sont en mesure de rendre compétent quelqu'un, en ce qui concerne ce qu’on appelle généralement le « savoir-être » ?  Est-ce qu’on apprend « la justesse » dans les relations ? Est-ce qu’on apprend à « oser prendre des risques » ? Pourquoi certains animateurs sont-ils spontanément à l’aise pour développer des approches pédagogiques basées sur la créativité des enfants et d’autres non ?

Lorsque l’on discute des parcours de vie de nombreux professionnels ou bénévoles de l’animation, on peut mesurer que ceux qui semblent compétents dans ces matières et plus précisément ceux qui développent de manière consciente des approches émancipatrices ont tous vécu, non pas une formation mais un contexte éducatif particulièrement marquant. Ils ont été touchés, marqués, piqués par une "morsure".

Que ce soit en tant qu’enfant, adolescent, adulte, en tant qu’élève, étudiants, en tant que parents, animés ou animateurs, bénévoles ou professionnels, tous ont en mémoire une expérience fondatrice, que ce soit  avec un instituteur Freinet, un enseignant, au sein de leur propre famille, que ce soit par le scoutisme ou  encore la psychiatrie institutionnelle, la recherche-action… Autant de cadres dans lesquels l’ordre habituel du discours, la hiérarchie des fonctions et des rôles ont été mis en question : prises de responsabilités précoces, prises de consciences majeures, rapport à l’altérité, à la créativité, ces contextes formateurs et initiatiques leur ont montré qu’on pouvait faire différemment de ce qui était habituel, pour obtenir le plus souvent de bien meilleurs résultats.

Mais, et c’est là le plus important, ils n’ont pas été simplement convaincu par un discours, ils ont éprouvé la situation en pratique, dans tout ce qu’elle a de libérateur, d’émancipateur. Ils ont tous vu, vécu, ressenti, expérimenté à quel point il était non seulement possible mais souhaitable de faire un pas de côté et de proposer des formes nouvelles de relation, de responsabilité, d’autorités. En cela, il s’agit d’une morsure. Car dès lors, il était difficile pour chacun d’entre eux de ne pas essayer d’y revenir, en se rapprochant de certaines pratiques, de certains mouvements, de certains groupes ou en essayant dans son propre contexte bénévole ou professionnel de les développer à nouveau. Quand on y a goûte, c’est difficile de manger autre chose…Il nous semble donc nécessaire de proposer à des professionnels qui n’ont pas eu la chance de vivre un tel contexte un cadre de formation qui puisse se rapprocher autant que possible de ce type de moment initiatique. C'est là tout l'enjeu des accompagnements que nous proposons, sous forme de "chantier-école".

Mais qu'est-ce donc que cette chose, vous demandez-vous, tout naturellement ? Nous vous proposons de le comprendre, à travers ce document, qui présente un chantier en cours, consacré aux pédagogies alternatives dans les centre de loisirs.